Vous recherchez quelque chose ?

Poulet sauté au basilic

poulet_saute_basilic

Aujourd’hui, on voyage en Asie ! Certes, ce plat n’est pas trop aventureux… Pour moi, c’était une petite recette, assez rapide à faire, un dimanche soir. Et en même temps, elle a un petit goût d’exotisme que tout le monde a apprécié.


Ce qui m’énerve, en général, dans les recettes asiatiques, c’est qu’il faut 3000 ingrédients qu’on a jamais et dont on ne servira qu’une fois. Donc là, j’ai un petit peu adapté avec un ou deux ingrédients que je n’avais pas sous la main.

Par exemple, cette recette nécessite de la confiture de piment. Sérieusement, qui a ça dans ses placards ? Du coup, j’ai improvisé. Je me suis rappelé de la recette du confit d’oignons que j’ai eu l’occasion de faire quelques fois (pour info, cela s’assortit très bien au foie gras et aux hot-dogs!). J’ai donc pris une partie du piment qui était vraiment très gros et un petit oignon. J’ai ensuite fait confire le tout dans une poêle avec une cuillère à soupe de vinaigre balsamique et environ 4 de sucre en poudre. Il faut être patient pour faire confire :  feu doux, pendant loooongtemps. Je dois dire que c’était plutôt pas mal ! Je pense en refaire en plus grande quantité et regarder avec quoi d’autre je pourrais l’utiliser.

Pour 4 personnes:

  • 500 gr de blanc de poulet émincés
  • 1 oignon (normalement ce sont des oignons verts)
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale
  • 2 gousses d’ail hachées fin
  • 1 gros piment rouge épépiné
  • 1 poivron rouge en fines lanières
  • 1 cuillère à soupe de nuoc nam
  • Du basilic (thaï si possible) frais
  • 2 cuillères à soupe de confiture de piment « maison »

Faire revenir le poulet dans un sauteuse avec l’huile chaude jusqu’à ce qu’il dore.

Ajouter le piment et le poivron et cuire à feu vif jusqu’à ce que le poivron soit tendre.
Ajouter l’oignon, le confit de piment et le nuoc nam.
Faire épaissir la sauce et remuer souvent.
Hors du feu, ajouter le basilic et servir avec du riz.

Je suis assez contente de ce plat. Un petit gout exotique, sucré-salé mais pas trop épicé. Un bon équilibre des saveurs !

Accord mets/vin avec 1098.fr
Un sucré/salé plutôt fin, et un poulet qui s’exprimera très bien ! Un vin de Loire à base du cépage chenin en demi-sec (Vouvray, Montlouis…) accompagnera parfaitement le moelleux du poulet, et la touche sucrée répondra aux épices. En rouge, une syrah (ou devrais-je dire Shiraz, nom local du cépage) Australienne ou Néo-Zélandaise saura parfaitement accompagner la texture de la viande et le sucré/salé. Attention à privilégier les Shiraz de Margaret River ou de l’Etat de Victoria, plus légères que celles de la Barossa Valley ou d’Hunter Valley ! 

 

Feedback

2

Laisser un commentaire

Derniers articles

Burger veggie aux lentilles

Avec la rentrée, certes tardive pour moi, un nouveau défi Franprix s’annonce. Le thème vegg...

%d blogueurs aiment cette page :