Vous recherchez quelque chose ?

Souris d’agneau au miel et au thym

souris agneau miel thym

A force de les voir sur la carte des restaurants, cela fait un petit moment que je voulais testé les souris d’agneau dans ma cuisine. Je fais rarement de grands classiques de la cuisine française. Je préfère quand c’est plus moderne et original. Mais, la curiosité a été la plus forte !

J’ai choisi de rester très classique pour cette recette : l’accord miel et thym étant parfait, pourquoi changer  ? J’ai choisi d’accompagner ce plat de carottes et de riz, un ingrédient idéal avec des plats en sauce. Mais purée, semoule ou pâtes, tout est permis ! 🙂

Ca m’également donner l’occasion de sortir ma superbe cocotte Le Creuset.

Je suis donc allée chez mon boucher demander 2 souris. Normal, pour 2 personnes. C’étaient quand même des grosses souris de quasiment 500gr chacune !

Pour 4 personnes :

  • 2 souris d’agneau de 500gr
  • Du thym frais
  • 2 cuillères à soupe de miel
  • Huile ou beurre
  • 1 oignon
  • 3 carottes
  • 1 verre d’eau
  • Sel et poivre

Emincer l’oignon et le faire revenir dans une cocotte.

Faire dorer les souris de chaque côté.

Ajouter les carottes coupées en rondelles et le verre d’eau (20cl) et le miel.

Enfourner la cocotte au four à 150 degrés pendant 1h45. Aller voir de temps en temps pour retourner les souris afin que tous les côtés trempouillent dans la sauce.

Au bout d’1h45, sortir la cocotte du four. Faire réduire la sauce à feu vif durant 15 minutes.

Pendant ce temps, faire cuire le riz. Non, je ne vous ferai pas l’affront de raconter comment on fait…

Tout comme le poulet au vin jaune, c’est un plat qui en jette niveau présentation et qui pourtant n’est pas très compliqué. J’aurais aimé que les souris soient plus petites pour les faire confire bien comme il faut. A voir pour plus tard.souris agneau miel thym_3

souris agneau miel thym_4

Accord mets/vin avec 1098.fr
Sur l’agneau, l’accord classique est un vin rouge de Bourgogne plutôt costaud (un Volnay, Pommard…), un Bordeaux assez fin (Margaux, Moulis) ou un vieux vin de la Vallée du Rhône. Vu que nous sommes ici en présence non seulement de l’agneau, mais aussi d’épices et d’une légère sucrosité, un vin rouge à la fois délicat mais puissant serait parfait. Un Gigondas par exemple ou un Vacqueyras répondront parfaitement présent sur ce plat. A condition qu’ils ne soient pas trop charpentés, et plutôt sur la fraîcheur !

Laisser un commentaire

Derniers articles

Burger veggie aux lentilles

Avec la rentrée, certes tardive pour moi, un nouveau défi Franprix s’annonce. Le thème vegg...

%d blogueurs aiment cette page :