Vous recherchez quelque chose ?

Gyozas

Un de mes petits plaisirs, c’est de ne jamais rater une occasion de m’arrêter rue Saint-Anne pour déguster un ramen accompagné de quelques gyozas. Copieux et pas cher, promis, la prochaine fois, je reviens avec un article ! Tout ça pour dire que je suis fan des gyozas et l’idée d’en faire à la maison me trotte dans la tête depuis un petit moment. Alors direction les frères Tang pour les provisions !

Avant toute chose prévoyez d’avoir quelques invités, il faut prévoir une trentaine de gyozas pour la recette. Bien sûr, vous pouvez diviser les proportions par deux. Pour info, 7 ou 8 gyozas par personne sont amplement suffisants pour un repas, accompagné de riz et de légumes marinés. Pour ma part, j’ai eu un reste de farce mais les pâtes rondes à gyozas que j’ai pris ne se décongèlent que par pile de 30. Voici la recette avec un surplus de farce. Vaut mieux trop que pas assez.

Pour 30 gyozas :

  • 300 gr de porc haché
  • 150 gr de chou chinois émincé
  • 2 oignons verts
  • 1 oeuf
  • 30 feuilles de gyozas (surgelées)
  • 2 cm de gingembre frais râpé
  • 2 cuillères à café de mirin
  • 2 cuillères à café de saké
  • 2 cuillères à café de sucre de poudre
  • 4 cuillères à soupe de sauce soja
  • huile de tournesol

Quelques prémisses avant de commencer la recette : prévoir de laisser mariner la farce pendant une heure et laisser décongeler la pâte de gyozas si vous l’achetez congelée. Pour le chou chinois, j’ai acheté un chou de 1,4 kg environ pensant qu’il m’en resterait pour des jours. Et bien non : on jette les côtes pour garder seulement les feuilles tendres, autrement dit la partie supérieure. Donc finalement, j’ai utilisé tout le chou.

Préparer la farce en mélangeant le porc, le chou chinois et les oignons verts émincés et enfin l’oeuf légèrement battu au préalable.

Ajouter le gingembre et les différents liquides.

gyozas_farce

Réserver au frais pendant une heure.

Fariner le plan de travail et les ravioles pour qu’elles ne collent pas.

Déposer une cuillère a café de farce au centre.

gyozas_montage

Presser des deux côtés en humidifiant le bout de doigts avec un peu d’eau, afin que les bords soient fermés et collés.

Enrouler la bordure sur elle-même.

gyozas_avant cuisson

Recommencer ainsi de suite…

Une fois que tous les gyozas sont prêts, faire chauffer quelques cuillères à soupe d’huile de tournesol dans une grande poêle.

Quand la poêle est bien chaude, déposer les gyozas…

Attention : deux écoles se retrouvent ici  : êtes-vous du côté croustillant ou moelleux ? J’ai fait les 2 !

Version crousti : laisser dorer sur une face puis l’autre.

Version moelleuse : Laisser dorer sur la première face, la plate. Puis ajouter un verre d’eau et couvrir pour un effet vapeur pendant 5 bonnes minutes. Laisser évaporer l’eau ou vider la. Faire dorer légèrement la face du dessus. Personnellement, je préfère la version moelleuse, on retrouve les deux textures mais l’esthétique est plus jolie. Le gyoza est moins aplati.

gyozas2

Déguster chaud avec des baguettes et de la sauce pour gyozas. Evidemment, celui qui tombe son gyoza dans la sauce a un gage ! Vous pouvez accompagner par du riz ou des légumes marinés (recette d’aubergines au sésame à suivre…)

IMG_3281

Accord mets/vin avec 1098.fr

Les gyozas s’accordent très bien avec les vins blancs à la fois fruités mais avec une belle structure. Habituellement, on a tendance à sortir des vins alsaciens par exemple, mais là, pour surprendre, on va jouer avec un cépage assez confidentiel, le colombard. Originaire des charentes, ce cépage produit des fins fins et corsés. Celui que l’on accordera est en côtes de Gascogne du domaine Uby.

D’une couleur très claire et peu intense en couleur, il propose néanmoins un nez très gourmand et intense. Ses arômes mêlant fruits exotiques (ananas, litchee), agrumes et pêche lui confèrent un accord original et agréable sur les plats asiatiques.

Sa bouche assez corpulente et tout aussi fruitée, associée avec une jolie acidité et une finale intéressante sur de légères notes amyliques s’accordent bien avec la farce au porc des gyozas !

Laisser un commentaire

Derniers articles

[Chronique Restaurant] David Toutain

Après Septime, on continue sur notre lancée des étoilés de Paris, avec David Toutain. Evidemment...

%d blogueurs aiment cette page :